Archives mensuelles : novembre 2016

DAS KALKWERK – OU COMMENT SE RASSURER SUR SON ÉTAT PSYCHOLOGIQUE EN FIN DE THÈSE

 

fullsizerender1

Hier, j’ai décidé d’aller au théâtre. Après une semaine passée à Bruxelles et quelque peu déphasée dans mon organisation de relecture de thèse, une sortie au théâtre m’est apparue comme étant l’un des meilleurs remèdes contre la perte de repères. Il faut le dire, la perte de repères, qui entraine alors une instabilité psychologique causant par ailleurs un manque de confiance en soi, n’est pas l’unique, mais bien l’une des expériences communes des doctorants.

Rien de grave en somme, juste une expérience formatrice, n’est-ce pas.

Quoi qu’il en soit, hier donc, je décide d’aller au théâtre. Je choisis celui de la Schaubühne qui propose du théâtre contemporain et, paraît-il, offre une belle programmation. Je dois choisir entre deux pièces : Das Kalkwerk et Never Forever. Pour trancher, au lieu de lire le synopsis (j’ai toujours trouvé ça plus rigolo de ne rien savoir sur ce que j’allais voir), je regarde le prix des tickets. Eh oui, la fin de thèse sans financement justifie quelques pratiques. Le site internet de la Schaubühne indique qu’il reste des places à 9 € pour Das Kalkwerk et à 45 € pour Never Forever. Mon choix est fait.

Continuer la lecture de DAS KALKWERK – OU COMMENT SE RASSURER SUR SON ÉTAT PSYCHOLOGIQUE EN FIN DE THÈSE