Archives par étiquette : gender studies

Le Juif, la femme et le colonisé – réflexion sur le discours de la police des étrangers sur le colporteur juif à l’aide des Gender et Post-colonial Studies

 » Rusé, malin, trompeur,… » Dévirilisation du colporteur juif par les agents de la police des étrangers ?

Introduction. « Féminiser l’ennemi suppose qu’il ait besoin, comme la femme, d’être dominé »[1]

Parce que la femme appartient au supposé sexe faible, la féminisation de l’Autre[2] est un mécanisme récurrent dans les discours européens (et patriarcales) du 19ème siècle. Cette féminisation sert d’argument pour justifier des rapports inégaux entre groupes et les discriminations qui en découlent.

Mais si la féminisation est un processus fréquent dans les rapports de domination, elle ne s’exprime pas toujours de la même façon.

Dans les discours coloniaux, le noir était souvent associé à l’enfant et au sauvage. Il est déshumanisé par l’animalité que le colon voit en lui. Bien « dompté », il est inoffensif. Bien « dompté », le « bon Noir à l’âme inconsciente, enfantine, rieuse » est comparable, comme l’écrivait Simone de Beauvoir, à la femme « frivole, puérile, irresponsable ».[3]

Continuer la lecture